BEIGNET AU POISSON

Ces beignets au poisson gourmands sont accompagnés d’une sauce froide à base de mayonnaise mais vous pouvez tout de même les faire accompagner de la sauce de votre choix.
Aussi, nous avons utilisé le Sole comme poisson mais vous pouvez bien utiliser le poisson de votre choix mais optez beaucoup plus pour le poisson gras pour la simple raison qu’il contient des protéines, nutriments, et acides gras pour le bon fonctionnement du cerveau de votre enfant ainsi améliorer sa mémoire pour bien attaquer la rentrée des classes d’ici peu.

COMPOSITION DE LA RECETTE

• 5 à 8 filets de sole
Pour la pâte:
• 150g de farine de blé
• 1 verre de bière blonde
• 3 Œufs
• 1 litre d’huile de friture de votre choix
• Du sel fin et poivre
Pour la sauce :
• 100g de mayonnaise
• 50g de cornichons au vinaigre
• 2 Oignons
• 1 petit bouquet de persil plat
• Du sel fin et poivre

PRÉPARATION ET CUISSON

1. LA PÂTE À BEIGNETS 
• Verser la farine dans un saladier.
• Séparer le blanc du jaune des œufs.
• Verser les jaunes dans la farine sans mélanger. Monter les blancs en neige avec une pincée de sel.
• Verser la bière dans le mélange farine-œufs en fouettant jusqu’à obtenir un mélange lisse.
• Incorporer alors les blancs d’œufs à la pâte et mélanger soigneusement.
• Saler et poivrer les filets de sole coupés en 2, puis les fariner généreusement des 2 côtés. Les tremper ensuite dans la pâte de manière à les en enrober complétement.
• Chauffer l’huile de friture…
• Plonger délicatement les filets dans l’huile bouillante et les laisser dorer doucement environ 5 min.
• Les égoutter ensuite sur du papier absorbant.
2. POUR LA SAUCE 
• Éplucher l’oignon puis le ciseler finement.
• Effeuiller puis ciseler le persil plat. Hacher les cornichons.
• Mélanger tous les condiments à la mayonnaise, puis rectifier l’assaisonnement qui doit être haut en goût.
• Puis servir les beignets bien chauds accompagnés de la sauce.
Bonne dégustation…

APERÇU NUTRITIF

SOLE, DU POISSON POUR NOURRIR LA MÉMOIRE
• L’huile de poisson est un véritable aliment pour le cerveau. L’acide docosahexaénoïque (DHA, acide gras) qu’elle contient régénère les membranes des cellules nerveuses; c’est également un élément essentiel au processus de transmission nerveuse.
• D’ailleurs, une consommation élevée de poisson pourrait même atténuer le risque de démence sénile.
• Apparemment, ce qui contribue à prévenir les maladies cardiovasculaires semble aussi être efficace contre la maladie d’Alzheimer.
• La carence en oméga-3 serait également liée à d’autres problèmes cognitifs, dont le trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH en sigle).
• Selon les résultats d’études préliminaires, les acides gras contenus dans ce poisson peuvent aider les enfants à retrouver le calme et la plus grande capacité de concentration.

Quoi de plus normale que de consommer du poisson !!!

G.PH